Diagnostiqueur immobilier, un métier

L’immobilier est un secteur des plus réglementé en France. Le métier de diagnostiqueur immobilier nécessite une certification professionnelle depuis le 1er novembre 2007 . En fait, le gouvernement s’est attelé depuis les 5 dernière années à favoriser la mise en conformité des bâtiments par rapport aux normes sanitaires, sécuritaires et écologiques. L’objectif est bien de mettre en exergue auprès des acquéreurs ou locataires les écarts par rapport à la norme ainsi que les caractéristiques prépondérantes du bien immobilier (consommation d’énergie, surface habitable…). C’est aux diagnostiqueurs immobiliers que l’on confie cette tâche ardue à travers une expertise sur site afin de bien appréhender les différents composants du bâti, aussi bien dans leur choix que intégration.

que fait le diagnostiqueur immobilierL’expertise terrain du diagnostiqueur appréhende l’ensemble des points suivants, en fonction de l’époque de construction : Diagnostic de performances énergétiques, évaluation des superficies habitables (Carrez ou Boutin), contrôle de présence du plomb dans les peintures (CREP), recherche de présence de produits amiantés en partie commune ou privative, contrôle des installations électriques, contrôle des installations de gaz, recherche de présence éventuelle de termite ainsi que l’inventaire des risques naturels et technologiques.

Les exigences fixés par le législateur peuvent variées en fonction du type de transaction immobilière, vente ou location.

En quoi consiste le métier de diagnostiqueur ?

metier-diagnostiqueurLe métier d’un diagnostiqueur immobilier consiste, en effet, à constater l’état d’une maison individuelle ou d’un appartement, d’un terrain à bâtir, ou d’un local professionnel avant que ceux-ci soient mis en vente ou en location. Il convient alors d’apprécier le bien immobilier selon la méthodologie et choix de construction ou rénovation en fonction de la date du permis de construire. Ce diagnostic sera également tourné sur les garanties sanitaires.

En fait, les premières choses que le diagnostiqueur immobilier vérifie dans le local est la présence de polluants comme le plomb, l’amiante, les termites et des autres parasites susceptibles de nuire au bien-être des futurs occupants. Vu sous cet angle, il s’agit donc d’une profession hautement spécialisée qui demande rigueur et perspicacité. Aussi, elle doit répondre à des exigences de compétence, de clairvoyance et d’impartialité.

Est-ce obligatoire ?

Pourquoi-diag-obligatoireEn outre, passer par un diagnostiqueur immobilier est inévitable lorsque l’on décide de mettre son bien, son local sur le marché. L’objet de cette démarche est d’éviter, dans la mesure du possible, les incidents que pourront occasionner les défauts de constructions et les équipements désuets, les vices cachés. Ce qui fait qu’il est toujours entre le marteau et l’enclume si jamais un rapport ne reflète pas l’état réel ou qu’à postériori un accident a lieu. Le fait est que, le diagnostiqueur immobilier doit relever toutes les anomalies existantes dans l’habitation, les transcrire dans un rapport normé et en faire part au propriétaire de la maison. Pour ce faire, ils sont soumis à des règles professionnelles austères et des obligations légales bien définies. Son rôle est donc incontournable. De plus, le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un préalable à lui seul avant toute commercialisation du bien immobilier.

Comment devenir diagnostiqueur ?

Se lancer dans une carrière de diagnostiqueur immobilier demande un engagement important aussi bien en terme de compétence que de rigueur. En effet, au-delà des pré requis en matière de diplôme (BAC +2 bâtiment minimum), il est vivement conseillé de capitaliser une expérience en construction du bâtiment. Ensuite, l’intérêt pour les domaines de compétences spécifiques est impératif tels que les veilles juridiques et législatives en parallèle de le veille technologique.

formation-diagnostic-immobilierLe diagnostiqueur doit lui aussi veiller à parfaire son niveau de formation afin de garantir un savoir-faire incontestable dans ses domaines d’expertises.

Enfin, les compétences sont contrôlées périodiquement par des organismes de contrôle et il est nécessaire de souscrire une garantie sur les risques professionnelles dans le cadre de l’exercice de sa fonction.

Un certain investissement financier est à prendre en compte pour l’achat des différents appareils de mesures (télémètre laser, machine rayon X, contrôleur électrique ,gaz et autres protections individuelles).


En savoir plus sur les diagnostics immobilier