Des innovations à venir pour les diagnostiqueurs

les-diagnostiqueursDes innovations prometteuses pour les diagnostiqueurs sont en cours d’après Alain Maugard, le Président du PRDA ou Plan Recherche et Développement Amiante. Sachez que le PRDA fait partie des trois programmes majeurs que l’État a décidés. Cela touche bien évidemment le domaine de la détection et de la mesure de l’amiante jusqu’à la gestion des opérations en chantiers amiantés. En effet, de nouveaux outils seront à la disposition des diagnostiqueurs pour une meilleure pratique.

Quelles sont ces innovations ?

Alain Maugrad a avancé les points suivants :

  • Concernant particulièrement les diagnostiqueurs, on procèdera à la mise en place d’un détecteur d’amiante, qui est un outil portatif utilisant les méthodes spectroscopiques (IR/Raman). Grâce à lui, on peut obtenir directement sur site une mesure quantitative rapide ainsi que les niveaux d’amiante dans l’air. Cet outil va permettre plus de repérage et plus de précision. Par conséquent, il est possible de prendre des mesures de protection au préalable pour les occupants des bâtiments. Notez qu’il faudrait patienter un à deux ans avant que cet outil soit sur le marché. L’équipe du PRDA s’apprête à proposer au Comité Technique ou COTECH lequel juge les progrès des méthodes et au Comité de pilotage ou COPIL d’accélérer la procédure.
  • L’autre innovation concerne le « système expert » qui est le renforcement des méthodes d’investigation des opérateurs de repérage. Une base de données sera mise à la disposition des diagnostiqueurs et des propriétaires des bâtiments. Ce logiciel va évaluer les composants et les matériaux qui pourront contenir de l’amiante grâce aux informations recueillies des rapports de repérage. Le programme va investir près d’un million d’euros dans la réalisation de ce projet.
  • Il y a également une autre méthode pour l’innovation de l’activité des diagnostiqueurs. C’est une méthode basée sur la technologie plasma pour faciliter les mesures des fibres amiantes dans l’air. Elle permet de mettre les échantillons en l’état de plasma tout en ayant une information quasi instantanée. Une phase d’essai sera élaborée afin de bien déterminer la fiabilité de la méthode.

Il faut noter que le PRDA a pour mission de marquer ces innovations par rapport à des degrés de maturité, et valider ensuite leur mise sur le marché. Le programme utilise de ce fait une échelle comportant 9 degrés en fonction des innovations :

  • 1 à 4 : innovations qui vont prendre plusieurs années à paraître,
  • 5 à 7 : innovations qui auront besoin d’un an et demi à deux ans pour arriver à maturité,
  • 8 à 9 : des innovations prêtent à être utilisées,

Le PRDA espère avec hâte des décisions de la commission d’évaluation des innovations, déjà que plusieurs nouveaux projets viennent d’être déposés.

Partagez !

Pas encore de commentaire.

Laissez nous un commentaire



Message