DPE ou Audit énergétique ?

Les deux expertises servent à qualifier et quantifier la performance énergétique d’un bâtiment, que ce soit d’habitation ou utilisation type tertiaire.

La méthodologie utilisée, ainsi que les moteurs de calcul   et reprennent un socle commun avec des recueils de niveau d’information plus détailler dans un cas que de l’autre

LE DIAGNOSTIQUE DE PERFOMANCE ENERGETIQUE ou  DPE

Ce diagnostic a un rôle informatif pour un acquéreur, locataire et autre sur les caractéristiques en efficacité énergétique liées aux consommations de chauffage, d’eau chaude sanitaire et système de ventilation. L’analyse du mode constructif  permet d’évaluer les niveaux de déperditions des différentes parois selon leur orientation ( murs, menuiseries …).

DPEL’évaluation des émissions type gaz à effet de serre est formalisée en étroite corrélation avec le niveau de consommation énergétique d’énergie primaire.

Cette évaluation a été instaurée pour une prise de conscience mais aussi en vue d’une réduction de la demande en énergie et une limitation des gaz à effet de serre par la commission européenne.

 

 

Dans quel cas doit-on réalisé un DPE ?

 

  • vente d’une maison et logement située dans un immeuble collectif, local tertiaire : DPE vente
  •  location de maison et logement située dans un immeuble collectif, local tertiaire : DPE locatif
  • construction neuve ou extension( >30 % de surface habitable) : DPE neuf

La validité est fixée à 10 ans sauf valorisation de la performance énergétique. Le professionnel effectuant l’expertise doit bénéficier d’une certification obligatoire par un organisme de certification accrédité par le CSTB. Les professionnels sont référencés par le ministère de l’écologie et du développement durable avec l’obligation d’utilisé la méthode 3CL-DPE.

Trouver un diagnostiqueur immobilier

 

L’AUDIT ÉNERGÉTIQUE pour copropriété

En vigueur depuis le 1er janvier 2012, le législateur a imposé un audit énergétique pour tous les biens immobiliers équipés d’une installation collective que ce soit le chauffage, eau chaude sanitaire ou bien même le refroidissement (climatisation).

L’idée des pouvoirs publics est d’une part de favoriser la prise de conscience en responsabilisant chaque occupant sur sa consommation , mais aussi d’inciter ces derniers à s’inscrire dans une démarche d’amélioration énergétique à travers des travaux.

Audit énergétique copropirété

Dans quel cas doit-on réalisé un audit énergétique ?

 

  • copropriété de plus de 49 lots et plus (annexes inclus)
  • immeuble/lot ayant une  installation collective de chauffage ou de refroidissement desservant plus de 90% des lots à usage d’habitation
  • construction dont le permis de construire <2001
  • situé en France métropolitaine ( DOM TOM exempt d’audit énergétique)
  • Lot ou immeuble à usage d’habitation, soit lots à usage d’habitation >50 % de la SHON

A la différence du DPE, l’audit énergétique doit être réalisé par un thermicien. La mission d’expertise doit de plus être menée en étroite collaboration avec le syndic de la copropriété et des résidents utilisateurs. En effet, les notions de confort sont abordées.

Une fois le bilan des consommations effectuées, et conformément au décret, l’audit devra mettre en valeur les propositions d’amélioration thermique en regard des  prérequis des occupants (réserve financière, état du bâti, état des équipements existants, opportunité de financement des travaux…)

 

Une durée de 5 années a été fixée pour réaliser l’audit énergétique , soit date butoir au 31/01/2016 pour être en conformité avec le décret.

Décret n° 2012-111 du 27 janvier 2012 relatif à l’obligation de réalisation d’un audit énergétique pour les bâtiments à usage principal d’habitation en copropriété de cinquante lots ou plus et à la réglementation thermique des bâtiments neufs

Arrêté du 28 février 2013 relatif au contenu et aux modalités de réalisation d’un audit énergétique

 

 

Partagez !

Pas encore de commentaire.

Laissez nous un commentaire



Message