Rénovation énergétique

La rénovation énergétique comprend l’ensemble des techniques dans la construction des établissements ayant pour objectif de réduire la consommation d’énergie des habitants. économies d'énergiesPour motiver l’amélioration thermique des logements, de nombreuses politiques de modernisation énergétique sont à disposition des foyers pour les soutenir et les épauler dans la réalisation des travaux relatifs à la reforme énergétique. Des dispositifs fiscaux et financiers sont donc en œuvre pour atteindre les visées écologiques dans une perspective d’avenir.

Les raisons qui devraient nous encourager dans cette voie des énergies renouvelables est avant tout la soustraction des factures. Les principaux changements de rénovation énergétique consistent à changer la chaudière, à faire poser des fenêtres à double vitrage, à isoler les murs et la toiture, etc. Ces initiatives vont par la même occasion optimiser le confort du foyer : courants d’air, perte de chaleur, humidité ou encore bruits. Aussi, l’agencement des systèmes pour une efficacité énergétique accorde plus de valeur au bien. En effet depuis 2011, les logements à vendre doivent afficher obligatoirement la classe DPE (Diagnostic de Performance Énergétique).

Les aides financières disponibles pour rénover

Les aides financières pour les travaux de rénovation énergétique varient selon les situations personnelles et l’ampleur de la construction à réaliser. Parmi ces financements, nous pouvons citer l’éco-PTZ, la CITE et les aides locales. Mais il y a encore d’autres systèmes de rétributions pour ceux qui souhaitent mettre au point des installations visant à déployer des ressources énergétiques renouvelables. Le prêt à taux zéro (éco-PTZ) est abordable à tous les propriétaires et permet l’octroi d’un emprunt à taux zéro pour une somme plafonné à 30 000 €. Pour un éco-prêt des copropriétés, le prix maximal de la subvention est de 10 000 € par logement. Afin de bénéficier de l’éco-PTZ, les activités relatives à l’éco-rénovation doivent être réalisées par des professionnels certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Quant au Crédit d’Impôt transition énergétique (CITE), il offre la possibilité de déduire des impôts les 30% des dépenses d’équipements et de main d’œuvre. Le volume des dépenses éligibles est limité à 8 000 € par personne et majoré de 400 € de plus par chaque personne à charge. Cette fois encore, il faut faire appel à des prestataires RGE pour les constructions.

Par ailleurs, il y a également les aides locales qui varient selon le département. Ces prises en charge concernent la réalisation d’un audit énergétique et des ouvrages pour l’amélioration des performances énergétiques ou pour l’achat avec installation des équipements EnR (énergie renouvelable). rénovation énergétique pour mieux vivreParfois cumulables, ces investissements sont accordés par le conseil régional ou général, les intercommunalités ou la commune. Il est bon de savoir qu’il existe aussi d’autres prêts comme « Habiter Mieux » ou la prime de 1350 € relevant à peu près des mêmes principes.

Grand projet de rénovation énergétique

Dans son budget annuel pour 2015, la ville de Paris va attribuer 761 millions d’euros à ses écoles où les 84 millions d’euros sont destinés pour leur rénovation énergétique. Cette décision a été approuvée le mardi 16 décembre par le conseil de Paris. En 2011, 100 écoles ont été remises à neufs. Cela a permis de réduire leur consommation d’énergie de 300 000 €, leurs émissions de gaz à effet de serre de 30% et d’épargner la production de 1.150 tonnes de CO2. D’ici 2020, 200 établissements scolaires de plus seront améliorés.

Partagez !

Pas encore de commentaire.

Laissez nous un commentaire



Message